Politique Journée internationale de lutte contre la corruption :

L’ARMP vulgarise le code d’éthique et de déontologie dans la commande publique

Publié le jeudi 17 décembre 2020, par Kpelafia Biva

Le 9 décembre de chaque année est commémorée la journée internationale de lutte contre la corruption. En marge de cette journée, l’Autorité de Régulation des marchés publics (ARMP) a organisé une journée de vulgarisation du code d’éthique et de déontologie dans la commande publique le jeudi 10 décembre 2020 à l’hôtel du 2 Février à Lomé.

L’objectif est de faciliter la compréhension et l’application de ce code aux acteurs intervenant dans la gestion des marchés publics notamment les autorités contractantes, les opérateurs économiques et la société civile.

L’ouverture de la cérémonie a été présidée par M. Aftar Touré MOROU, Directeur général par intérim de l’ARMP, en présence de M. Wiyao Essoham, Président de la Haute Autorité de de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA), et de Monsieur Rassidi Soumaïla, Directeur national de contrôle des marchés publics.

En effet, les marchés publics représentent une part importante dans l’activité économique d’un pays et fédèrent de nombreux acteurs notamment les pouvoirs publics et les opérateurs économiques. Toutefois s’il y’a un phénomène qui plombe le secteur, c’est bien la corruption.

Ainsi pour lutter contre toute forme de corruption et assainir le secteur des marchés publics, le gouvernement togolais a adopté le 08 juillet 2019 le décret portant code d’éthique et de déontologie dans la commande publique.
Ce code renfermant 6 chapitres et composé de 58 articles définit les règles applicables aux acteurs publics et privés intervenant dans le cadre des procédures de passation, d’exécution, de contrôle, de règlement et de régulation de la commande publique.

A l’ouverture de la cérémonie Monsieur Aftar Touré MOROU a indiqué que la lutte contre la corruption est devenue un enjeu planétaire de part, sa dimension transnationale tant elle touche tous les secteurs notamment la commande publique.

Selon lui, le décret portant code d’éthique et de déontologie adopté par les autorités togolaises vient à point nommé rehausser la transparence du système national des marchés publics. « Au regard de l’importance que revêt ce code pour la gestion de la gestion de la commande publique, il importe que l’ARMP s’engage pour faciliter sa compréhension et l’application de ses dispositions aux acteurs de la commande publique, notamment les autorités contractantes, les opérateurs économiques et les organisations de la société civile », a-t-il precisé.

Pour sa part, M. Wiyao Essoham a indiqué que la victoire contre le fléau de la corruption passe nécessairement par la maitrise de la corruption dans les marchés publics. Pour lui, au-delà des parties prenantes de la commande publique, ce code touche également tous les agents publics.

Soulignons que ce code renferme de nouvelles dispositions applicables dans la commande publique, visant à garantir à tous les soumissionnaires une gestion efficace et sérieuse de la passation des marchés publics. Des sanctions seront infligées à tout acteur impliqué qui veut enfreindre aux dispositions du code d’éthique et de déontologie dans la commande publique.