Société Togo/Développement communal

La préfecture d’Agoe-Nyive 1 lance « AGOE SHEM » son incubateur de développement communal

Publié le vendredi 9 octobre 2020, par Kpelafia Biva

Le processus de décentralisation et de la gouvernance locale a été acté au Togo depuis plus d’un an déjà. Les maires et les conseils municipaux ont désormais dans leurs mains le destin de leurs territoires communaux ainsi que de leurs administrés. Par conséquent, les responsables des 117 communes, doivent mouiller le maillot pour faire de la gouvernance locale, un levier de développement.

C’est ainsi que les premiers responsables de la préfecture d’Agoe-Nyive 1 (Commune du Grand-Lomé), sous le haut parrainage de madame IBRAHIMA MAIMOUNATOU, vice-présidente de l’Assemblée nationale, ont lancé ce vendredi 09 octobre 2020, un incubateur de développement communal dénommé « AGOE SHEM ».

La cérémonie de lancement officielle de ce projet a été couplée par la signature d’une convention de sponsoring avec le consortium CACESPIC, un consortium qui s’occupe entre autre de : Compléments Alimentaires-Coaching-Energie Solaire-Parfums-interprétariat-Cryptomonnaies-Investissement-Finance.

Selon la promotrice du projet Madame IBRAHIMA MAIMOUNATOU, il s’agit d’un projet qui a pour but d’emmener les jeunes de la préfecture d’Agoe-Nyive 1 à s’impliquer dans le développement de leur commune.

« A cet effet, il y aura des formations en techniques de rédaction des projets, de présentation , de recherche de financement , de mobilisation communautaire, de pitch, d’art oratoire et de mobilisation communautaire », a-t-elle expliqué avant d’ajouter.

« Des groupes seront constitués dans chaque village de la commune cible et chaque équipe ainsi montée au démarrage du projet, aura pour mission d’initier un projet économique à portée sociale, qui une fois rédigé sera présenté à un jury. Le jury sélectionnera les 5 meilleurs projets présentés. Quatre (4) projets seront primés à 2.500.000 francs CFA pour leur mise en œuvre et le projet qui aura le prix de l’excellence, sera entièrement financé par CACESPIC-IF SARL ».

A en croire le Directeur général de CACESPIC-IF SARL, M. Yaovi Hugues DIGO, ce projet rassemble tellement d’atouts à savoir des enjeux environnementaux, mobiliser la jeunesse comme acteur de développement et ce qui est rare, générer de la prospérité.

« C’est justement cette combinaison d’atouts, cette synchronisation du social et de l’économique qui a attiré notre attention. Il n’est plus question d’aider pour aider, mais d’encadrer pour plus d’éveil, de prise de conscience, de responsabilité et de richesse partagée. Les jeunes sont mis en évidence et ils seront au devant du projet. Notre idéal est de contribuer à bâtir un monde plus juste, plus équitable, plus épanouissant pour tous et pour toutes. C’est pour cela que nous ne pouvons qu’être partenaire d’un tel événement », a-t-il laissé entendre.

Cet ambitieux projet qui bénéficie de l’appui financier de 50.000.000 de francs CFA de CECASPIC-IF, est une initiative expérimentale, s’il est probant, il sera dupliqué en faveur d’autre commune.

Il faut dire que le projet comprend plusieurs phase. Phase 1 : tournée de sensibilisation pour expliquer les enjeux du projet aux populations. Phase 2 : les formations des équipes, Phase 3 : concours de présentation de projets, Phase 4 : Remise des prix et l’accompagnement du projet d’excellence.

Mathurin AZIKPOR