Politique Création de chaînes de valeurs pour l’industrie textile :

Le chef de l’Etat assiste à l’inauguration de la PIA

Publié le lundi 7 juin 2021, par Kpelafia Biva

Au Togo, les secteurs industriel et agricole sont dans un tournant décisif. Le défi de création de chaînes de valeurs pour l’industrie est plus que de mise. L’Etat ambitionne de créer les conditions pour une économie compétitive sur le marché international. Dans le cadre d’un partenariat public-privé entre la République togolaise et Integrated Industrial Platforms (ARISE IIP), la 1ère zone industrielle intégrée du Togo voit le jour.

ARISE IIP, développeur et opérateur d’écosystèmes industriels de 1er rang en Afrique, a lancé ce dimanche 6 juin en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA). Il s’agit d’un parc industriel intégré multisectoriel, construit à Adétikopé, localité située à une quinzaine de kilomètre de Lomé.
L’objectif est de soutenir la croissance économique, l’intégration régionale et le commerce. La PIA est axée sur la création de chaînes de valeurs prospères pour l’industrie textile. Le Parc couvre une superficie de 400 hectares et offre des avantages fiscaux et infrastructures modernes, facilitant la production compétitive de produits locaux, entre autres le coton, la noix de cajou et le soja. La PIA s’ouvrira aux entreprises issues des secteurs, agroalimentaire, pharmaceutique, du recyclage et de l’automobile électrique.

Lors de l’inauguration, Kodjo Adédzé, ministre en charge du commerce, a souligné les efforts de modernisation des secteurs agricole et industriel qui se définissent en priorité et qui doivent se traduire dans la production, la transformation et la commercialisation des produits. Il s’est réjoui du fait que la création d’une plateforme industrielle va surtout profiter aux jeunes togolais.

M. Gagan Gupta, co-fondateur du groupe ARISE IIP dans son allocution a assuré que le lancement de la PIA est une aubaine qui permettra au Togo de faire de l’impossible, du possible. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de rassembler les acteurs de l’industrie locale et de mobiliser des investisseurs étranger pour créer un écosystème compétitif de traitement du coton, » explique-t-il. Selon lui, les activités de cette plateforme vont créer plus de 35.000 emplois locaux.

Le premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé, prenant la parole a indiqué que ce lancement est un tournant décisif au Togo. Elle a relevé que, la structure de l’économie togolaise est essentiellement basée sur le secteur agricole et la production de matières premières. Raison pour laquelle, elle estime que l’heure est aux défis, notamment la transformation, la création de chaîne de valeurs afin d’atteindre des résultats plus probants.

Rappelons que les secteurs ciblés par la PIA sont le coton, l’agro-transformation, le cosmétique, l’automobile, les produits pharmaceutiques, la volaille, l’emballage et recyclage.
M F