Politique Togo/CNAP

Le Parti UNIR dénonce la stratégie de chantage de l’ANC

Publié le mercredi 30 juin 2021, par Kpelafia Biva

La politique de la chaise vide pratiquée par l’ANC au sein de la Coordination Nationale des Acteurs Politiques (CNAP) n’est pas appréciée par plusieurs formations politiques dont le parti Union pour la République.

Dans une déclaration rendue public ce jour et dont www.leveil.tg a eu copie, le parti UNIR situe la création du CNAP dans son contexte et rappelle par la même occasion que c’est en 2019 que le Togo a fait le choix de la décentralisation avec en toile de fond la tenue des élections locales. Ce processus qui devra également aboutir à l’organisation des élections régionales inclusives et acceptable par tous, avait besoin d’un cadre de concertation de tous les acteurs d’où la naissance du CNAP.

Le Parti Présidentiel tout en saluant cette initiative prise par le gouvernement pour permettre aux formations politiques de s’entendre sur le minimum avant la tenue des régionales s’élève contre le regain d’extrémisme et de radicalisme d’une certaine formation politique de l’opposition.

« Dans ces circonstances où les conditions sont créées pour permettre aux acteurs de contribuer sereinement à la consolidation de la démocratie participative dans notre pays, il est préoccupant de noter qu’un parti politique associé aux discussions politiques dès la mise sur pied de la CNAP opte depuis plusieurs semaines pour une politique de la chaise vide dont les effets ne sont malheureusement que trop connus de nos compatriotes » fait remarquer le parti de Faure Gnassingbé.

L’ANC, puisque c’est d’elle qu’il s ‘agit, dans ces incessantes sorties médiatiques et épistolaires ne respecte pas la cohérence, condition nécessaire pour une issue harmonieuse des échanges au sein du cadre de concentration.

L’attitude de l’ANC caractérisé par des menaces permanentes et des chantages à peine voilés ne laisse pas indifférent le parti UNIR.

« Tout en demeurant attaché au dialogue politique dans un esprit constructif et patriotique, privilégiant la cohésion et cultivant la confiance, le parti Unir ne saurait occulter le risque d’une résurgence malencontreuse de ces habitudes et pratiques de tergiversation et de radicalisme qui s’apparentent davantage à une forme de chantage qu’à un véritable exercice démocratique conduit dans l’intérêt général » poursuit la déclaration signé du Secrétaire Exécutif Aklesso Atcholi.

Cependant, le parti UNIR reste confiant en ce qui concerne la bonne volonté qui devrait habiter chacun des acteurs pour la réalisation de la vision du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a toujours fait du dialogue et la concertation deux alliés dans la marche de notre pays vers une société harmonieuse, juste et démocratique.