Politique Menaces sécuritaires en Afrique :

Le Togo fourbit ses armes

Publié le mercredi 13 octobre 2021, par Kpelafia Biva

Le gouvernement togolais a adopté hier mardi en conseil des ministres des décrets visant à renforcer les mesures de luttes contre l’insécurité sur son territoire, en conformité avec les arsenaux juridiques mis en place dans l’espace communautaire.

C’est au total deux projets de décrets qui ont été examinés et adoptés par le conseil des Ministres en vue de la mise en œuvre du Programme système d’informations des polices d’Afrique de l’Ouest SIPAO.

Le premier décret adopté par le conseil porte sur la création, attribution organisation et fonctionnement du comité national d’orientation du Programme SIPAO.
« Ce projet de décret crée un comité national d’orientation qui supervisera la mise en œuvre du programme. Son adoption permettra aux services impliqués de mettre en place une coordination efficace pour le bon fonctionnement du programme au niveau national », précise le communiqué du conseil des Ministre.

Le second décret porte création du centre d’informations de police du Togo (CIPT) et du fichier central national des données policières de la République togolaise (FCNDP).

« Ce centre assurera la gestion et le traitement du Fichier central des données policières commun aux services de la justice, de la police et de la gendarmerie nationale, des eaux et forêts et des douanes. » renseigne le conseil.
Ce texte s’inscrit également dans la vision du gouvernement de digitaliser les processus et services publics conformément à l’axe 3 de la feuille de route gouvernementale.

Il faut rappeler que c’est en tenant compte des menaces sécuritaires persistantes et de la nécessité de mutualiser les ressources pour faire échec à la criminalité transnationale que les États membres de la CEDEAO ont adopté en 2012, le programme « Système d’Information Policière pour l’Afrique de l’Ouest (SIPAO) ».