Politique Commande publique :

Lutte contre la corruption, éthique et déontologie au cœur d’un Colloque international

Publié le jeudi 17 décembre 2020, par Kpelafia Biva

Un colloque international organisé par l’autorité de Régulation des Marchés publics (ARMP) et en collaboration avec le Centre de Droit Public de l’Université de Lomé, a réuni ce jeudi 10 décembre 2020, le monde universitaire, d’éminents chercheurs, praticiens et professionnels de droits à l’auditorium de l’Université de Lomé, autour du thème « lutte contre la corruption, éthique et déontologie dans la commande publique.

C’était en présence du professeur Akodah Ayewouadan, Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, de Madame Lidi Bessi-Kama, Ministre des sports et des loisirs, ainsi que plusieurs universitaires de différentes disciplines.

La conférence inaugurale a été donnée par l’invité spécial du colloque, le Professeur Seni Mahamadou Ouedraogo, Ministre de la fonction publique du Burkina Faso.
L’organisation de ce colloque vise d’une part à vulgariser les dispositifs normatifs de promotion de l’éthique et de lutte contre la corruption à l’endroit des acteurs et du public cible et d’autre part, il se propose d’analyser les spécificités des dispositifs de promotion de l’éthique et de lutte anticorruption des Etats de l’UEMOA ainsi que l’efficacité de leur mise en œuvre à la lumière des standards optimaux et efficients en matière de gestion de la commande publique.

Dans son mot introductif, M. Hounaké, Directeur général du Centre du Droit Public a souligné le bien fondé du partenariat entre le CDP et l’ARMP qui n’est autre que la réflexion autour des thématiques visant à booster le secteur de la commande publique.

Pour sa part, M. Aftar Touré MOROU, DG p.i de l’ARMP a indiqué que les marchés publics revêtent une importance capitale dans le développement économique de tout État et à fortiori dans les États membres de l’UEMOA. Selon lui, la corruption est l’une des graves menaces qui pèsent à la fois sur le développement, l’Etat de droit et la stabilité des Etats aux plans national et international.

Pour permettre donc à l’ARMP de mener à bien ses missions, celles d’assainir le sous secteur de la commande publique, le gouvernement togolais a décidé en 2018 de renforcer le dispositif juridique existant par l’adoption d’un décret portant code d’éthique et de déontologie dans la commande publique.

"Autant que les politiques publiques, la lutte contre la corruption est devenue aujourd’hui un enjeu social et crucial et permanent auquel il faut accorder toute l’attention nécessaire, surtout dans des économies aussi fragiles que les nôtres" a souligné M. Aftar MOROU.

En ouvrant le Colloque, le Prof. Dodji KOKOROKO, président de l’université de Lomé, a fait savoir que ce colloque qui est à sa troisième édition traite essentiellement depuis son lancement, des thématiques de promotion de l’éthique et de lutte contre la corruption.

Les diverses présentations et des débats lors de ce colloque, ont permis d’éclairer les uns et les autres sur la corruption dans la chaine de passation des marchés publics. Que ce soit les représentants de la société civile, les acteurs de la vie politique ou les universitaires, tous sont arrivés à la conclusion que le problème de corruption dans la commande publique reste un fléau à combattre et que seule une discussion franche entre tous les acteurs pourra déboucher sur une solution durable afin d’assainir véritablement le secteur de la commande publique.