Economie Togo/1ere édition de « Nest Afrique Francophone »

Un pari gagné pour Reckya Madougou

Publié le dimanche 12 juillet 2020, par Kpelafia Biva

Coup d’essai coup des maître. La première édition de l’ambitieux programme de levée de fonds pour le financement des projets d’entreprise des jeunes africains de l’experte en finance inclusive Reckya Madougou, a tenu toutes ses promesses. Les résultats de cette première édition lancée en juin dernier sont probants et vont au-delà des attentes.

Initié en partenariat avec UNTAPPED, le programme « Nest Afrique Francophone » de la directrice générale de team RM , a réussi à mettre en relation, en seulement quelques jours, plus d’une vingtaine de jeunes start-up togolais et béninois avec de gros investisseurs du monde des affaires.

Grâce à l’expertise et à l’accompagnement (coaching) de la Conseillère Spéciale du président de la République Faure E. Gnassingbé, les trois (03) grands finalistes de la première édition du programme qui se sont présentés le 8 juillet dernier au concours « Business Angel », ont tous décroché les financements dont ils avaient besoin pour lancer ou pérenniser leur projets.

Le jeune béninois Franc Agossou (1er) lors de préliminaire, a de son côté aussi réussi à susciter l’intérêt d’un jury qui s’est manifesté pour étudier les modalités pratiques d’investissement du financement de 300.000 euros (195 millions de francs CFA) dont il a besoin pour son projet « Easy Soft » qui est également une application numérique proposant des solutions digitales dans le domaine des télécommunications. Plus encourageant pour lui, un autre Chef d’entreprise répondant au nom de Aklesso Jonas Daou s’est également manifesté pour lui apporter son soutien et accompagner tous les autres porteurs de projets viables et innovants.

En ce qui concerne le troisième (3eme) finaliste le jeune béninois Gildas Godome, avec son projet « Biophyto » qui propose déjà sur le marché des engrais et pesticides biologiques à la base de ressources naturelles, il a besoin d’un financement d’un (01) millions d’euros soit de 650 millions de francs CFA pour mieux répondre à la demande de ses clients. Il se dit prêt à concéder 5 à 25% du capital de sa société.

Ce jeune start-up béninois a également décroché l’appui d’un chef d’entreprise ghanéen, Sewu Steve Tawia, qui a promis le mettre en relation avec des fonds investissement spécialisés. Il a également décroché l’engagement du Directeur Général de la Société de Gestion d’intermédiation (SGI-UCA) Fabien Hounyoyi, à mettre son expertise au service de ce projet.

D’autres partenaires à l’instar du PDG de Togo Food, Yiya Badohu, de l’ex- premier ministre béninois Lionel Zinsou et plusieurs autres acteurs se sont engagés à mettre le jeune start-up en partenariat et l’accompagner dans l’atteinte de ses objectifs.

Il faut dire qu’au-delà de ces trois meilleurs projets, la Banque panafricaine Ecobank ETI s’est engagée à parrainer les vingt (20) autre meilleurs projets de ce programme.

Mathurin AZIAKPOR