Éducation : Le blanc-seing de Faure Gnassingbé à Dodji Kokoroko

0

Voué aux gémonies par les enseignants regroupés au sein du SET et probablement par une partie de l’opinion pour ses méthodes « militaires » utilisées pour régler les questions de l’éducation, le Ministre Komlan Dodji Kokoroko des enseignements primaire, secondaire, de l’alphabétisation et de la formation technique vient de recevoir un soutient de taille. 

En effet, lors de son discours à la nation dans le cadre du 62ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale, le Chef de l’État s’est appesanti sur le secteur de l’éducation.

« En matière d’éducation, notre ambition repose sur un socle complet de mesures, qui tient compte des forces et faiblesses de notre système éducatif pour identifier des solutions globales et durables » a déclaré le Président de la République. 

Se montrant attaché aux respects des règles qui régissent le fonctionnement de notre République Faure Gnassingbé a affiché un durcissement de ton vis-à-vis des comportements très peu civiques de la part de certains enseignants. « Les attitudes de défiance à l’autorité, de nonrespect des textes et de troubles à l’ordre public sont à proscrire. Legouvernement y veillera avec fermeté », a-t-il averti.

Ces propos du Président Faure sont donc en phase avec les décisions sévères qu’ont pris ces dernières semaines, le Ministre Bawara de la fonction publique de concert avec son collègue Kokoroko en charge de l’éducation. 

A la suite du bras de fer qui s’était installé entre le Ministère des enseignements et les membres du SET au sujet des grèves jugées illégales, des mesures disciplinaires, allant du reversement de certains enseignants à la fonction publique à l’exclusion pure et simple de l’administration publique de l’autre, une avalanche de critiques s’est abattue sur le Ministre Kokoroko. Il lui était reproché de se comporter à la tête de son département comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. En se comportant ainsi estiment des observateurs, Kokoroko mettrait à rudes épreuves la politique du Chef de l’État. 

Mais le discours de ce 27 Avril a eu le mérite de remettre les pendules à l’heure. Le Numéro 1 togolais en mettant en garde contre des attitudes de défiance de certains enseignants apporte ainsi un blanc- seing au Ministre de l’Éducation. 

Ceci est une preuve par quatre que le Professeur Kokoroko est sur une bonne lancée en matière de recherche de solutions innovantes et durables pour le système éducatif. Malgré le mémorandum d’entente signé par gouvernement en Mars dernier et qui suspend les grèves jusqu’en 2025, des enseignants réunis au sein du SET ont continué d’observer des mouvements de débrayage, obligeant le gouvernement à taper du point sur la table et à exclure de la fonction publique 137 enseignants et a emprisonné 3 responsables de ce syndicat

Leave A Reply

Your email address will not be published.

*

code