Burkina-Faso: Le mea-culpa de Blaise Compaoré 

0

L’ancien président burkinabé, Blaise Compaoré, a demandé pardon à la famille de Sankara ce mardi 26 juillet 2022. C’est ce que l’on peut retenir du message adressé par l’ancien Chef d’État et lu à la télévision nationale burkinabè par le ministre, Porte-parole du Gouvernement, mardi 26 juillet 2022.

Par ce courrier, l’ancien président demandait ainsi pardon au peuple burkinabè et à la famille de Thomas Isidore Noël Sankara, ancien président assassiné en 1987 par ses frères d’armes.

« Je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistère , plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA. J’assume et déplore, du fond du cœur, toutes les souffrances et drames vécus par toutes les victimes durant mes mandats à la tête du pays et demande à leurs familles de m’accorder leur pardon » a formulé Blaise Compaoré sous forme de mea culpa tout en souhaitant que le peuple burkinabè puisse aller de l’avant désormais pour reconstruire leur destin commun sur la terre de leurs ancêtres.

Le message de l’ancien compagnon d’arme du Président de la Révolution a été remise au Président de la transition Paul Henri Sandaogo Damiba par une délégation venue d’Abidjan et conduite par Djamila Compaoré, fille de Blaise Compaoré. 

Notons que L’ancien président Blaise Compaoré, chassé par la rue en 2014 après 27 ans de pouvoir, est en exil depuis quelques années en Côte d’Ivoire. Il a été également condamné par contumace à perpétuité pour l’assassinat en Octobre 1987 de son prédécesseur Thomas Sankara.

Leave A Reply

Your email address will not be published.